Un espace pour danser

En 1988, un journaliste qualifie Le Terrain Vague "d'espace unique de liberté et de créativité dans la grande ville, …  pour tous ceux qui cherchent désespérément un lieu préservé où la meilleure place est faite aux expériences de recherche et de création … 

Le Terrain Vague
est un centre de danse contemporaine créé par Béatrice Mazalto en 1980. "Son désir est de mêler intimement la danse à la vie, que la danse soit enseignée ou créée, dans l'école, sur une scène, dans une clairière, ou sur une place de village, pour enfants ou pour adultes, elle est langage et communication, prétexte au jeu, à l'émotion, à l'invention."  (Daniel Cassini, dans Viva en 1988).

Terrain Vague

Des cours réguliers, des ateliers, des stages sont proposés, créant des liens entre la danse, les arts plastiques et la vidéo (Evelyne Sauvage), la danse et le dessin (Edmond Baudoin).

Des chorégraphes invités comme Christine Gérard,  Didier Silhol, Marc Thomkins, Suzanne Cotto, viennent enseigner.

Un espace pour danser

Des travaux chorégraphiques en cours, des performances d'artistes, des improvisations publiques, des portes ouvertes, sont proposées.

stages

Le Terrain Vague est aussi une base à partir de laquelle des expériences originales se diffusent dans la vie quotidienne  :  des  stages pour enfants organisés en pleine nature, sur les bords d'une rivière, dans un village, dans un jardin public,  dans une demeure, au pied d'une montagne ; des séjours "Pour un corps en mouvement" dans une station thermale du moyen-pays niçois, proposent un cycle de danse contemporaine "tous publics" et des bains bouillonnants  !  

stages

stages

stages

stages

stages

De 1981 à 1984, Le Terrain Vague s'oriente vers la formation du danseurs avec la collaboration d'Irène Soler, Suzanne Cotto  et Béatrice Mazalto.

stages

stages

La Compagnie du Terrain Vague est créée en 1984 avec les danseurs formés sur place. 21 pièces seront créées entre 1984 et 2004.

Terrain Vague

 

Les aventures se poursuivront, notamment dans le cadre de "La Danse à l'Ecole"  :  Classes d'Initiation Artistique, Ateliers de Pratiques Artistiques en lien avec des artistes  plasticiens, stages de formation pour enseignants.   "Le Terrain Vague c'est plein de choses comme ça, d'initiatives soigneusement pensées, parfaitement maîtrisées et qui, toujours, accordent la plus grande part à la poésie, au rêve, au délire productif."  (Daniel Cassini, dans Viva, 1988).

Terrain Vague

L'activité artistique de la Compagnie n'a de cesse de faire se rencontrer professionnels et amateurs, réunissant leurs richesses et leurs compétences.  Un projet est mené en 1992, en collaboration, avec un théâtre de la ville,  le  "Théâtre Lino Ventura", auprès de jeunes issus des banlieues niçoises, concrétisé par la formation d'une troupe de jeunes amateurs "La Compagnie Quartier Libre".  Huit pièces seront réalisées entre 1992 et 1999.

Quartier Libre

Le Terrain Vague propose en 1994 et 1995 de mettre en valeur cette collaboration avec le Théâtre Lino Ventura,  par la diffusion de spectacles et la rencontre avec des compagnies professionnelles invitées, en créant le Festival Haute Danse Cité, ateliers, spectacles, rencontres.

stages

En 2000, Béatrice Mazalto, en tant que chorégraphe de la Compagnie du Terrain Vague, est chargée de cours à l'université de Nice-Sophia-Antipolis, au sein du département Arts, Section danse. Dès 2002, et jusqu'à 2010, le Terrain Vague propose les Journées Mouvements : représentations, rencontres, échanges d'artistes et étudiants en arts du spectacle, ponctués d'espaces de libre improvisation et de temps de réflexion analytique et critique, en collaboration avec les associations d'étudiants en Arts.

En 2004, la Mairie de Nice sollicite le Terrain Vague pour un projet artistique associant des patients fréquentant l'hôpital psychiatrique de Nice. Le Terrain Vague crée en Ce soir on danse, une aventure chorégraphique et humaine, mêlant dans le travail et sur scène, cinq patients, et cinq artistes, danseurs et musiciens.

En 2007, le projet Sillages naît des échanges entre Béatrice Mazalto, Céline Brémond et Sylvie Puiroux, danseuses et pédagogues. Leur rencontre et leur formation les amènent à partager un territoire en danse, qui se développe entre les deux grandes lignées de la danse contemporaine, allemande et américaine.